En route pour l'Argentine et le Chili pendant 6 semaines

24 mars 2016

Misericordia ou l'expérience joyeuse au service des plus pauvres

Tandis que certains détruisent des vies innocentes, d'autres oeuvrent pour redonner aux délaissés et aux plus pauvres espérance et dignité humaine. C'est le cas de Misericordia auprès de qui j'ai passé quelques jours à Santiago. J'ai participé pendant 4 jours au quotidien des volontaires et je peux témoigner des fruits portés par leurs actions. En vivant dans ce quartier de Huechuraba auprès des plus pauvres, ils partagent les conditions de vie des habitants. Au travers de leurs visites pour écouter, consoler, inviter, venir en aide pour les besoins de première nécessité, j'ai vu plus d'un visage retrouver le sourire et voir dans le regard le réconfort. La bienveillance et la paix des volontaires redonnent vie et foi dans l'avenir.
Au travers des programmes d'éducation (soutien scolaire, atelier couture...), de santé,... J'ai vu là aussi des enfants épanouis, entourés, accompagnés par des bénévoles qui les encadrent en les accueillant et les aimant tels qu'ils sont. Je n'ai pas eu le temps de voir l'action auprès des mères notamment mais je suis convaincue que les fruits sont tout aussi grands que ceux que j'ai pu voir et vivre.

Allez vite découvrir cette belle association qui fait tant de bien en toute simplicité et qui ne craint pas de se lancer dans de grands et beaux projets : http://misericordia-international.org/fr
Et si le cœur vous en dit, n'hésitez pas à donner quelques (dizaines ou centaines) euros, vous avez un lien en ligne, c'est déductible des impôts et je connais plus d'un enfant qui vous remerciera ...

Quelques photos dans l'album "Chile"
Prochain épisode : mon passage à Pucon et la montée du volcan quetrupillan, et la découverte de Santiago chez les cousins

Posté par servanecb à 19:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]


15 mars 2016

Cordoba et Mendoza : 2 villes, 2 ambiances

Cordoba.

Une ville au plein centre de l'Argentine, idéalement située pour le commerce et pour relier les quatre points cadrinaux. Lieu choisi par les Jésuites au 17e siècle pour en faire la capitale de leur province. On ne croise plus dans les rues de jésuites à proprement parler mais la ville est imprégnée de leur passage avec un centre ville particulièrement riche d'édifices tels que l'université ou l'église attenante. Il y a également une concentration de musées, d'églises, de places, de batiments (le Cabildo, le Palacio Ferreyra,...) , de jardins (Parque Sarmiento), qui magnifient l'ensemble. En revanche, Cordoba a probablement souffert d'une urbanisation accélérée et la diversité des architectures : moderne et ancienne, ne se complètent pas et donne plutôt un ton de cacophonie à l'ensemble. Autant rester dans le centre ou sortir carrément de Cordoba pour aller découvrir les Sierras (campagne avec des collines traversées de cours d'eaux), visiter la maison d'enfance de Che Guevara à Alta Gracia ou encore une ou deux estancias jésuites.

Cordoba a aussi été l'ocasion de vivre 48h au coeur d'une famille argentine  (Mariana et Pancho) avec qui j'ai été mis en contact par Alix une amie. M'ayant adopté comme leur fille, il m'ont fait découvrir les Sierras, fait visiter Alta Gracia, reçu chez eux, et j'ai passé une journée avec Martina, leur fille de 17 ans à arpenter les rues du coeur historique de Cordoba. J'ai fini ma journée chez la grand mère maternelle, Chichi, avec qui j'ai refait le monde avant de reprendre mon bus pour Mendoza.

Mon passage à Cordoba a été une immersion complète bien agréable dans la culture argentine . Il est temps de filer plein ouest pour me rapprocher du Chili et découvrir enfin la réputation de cette région viticole de Mendoza.  

 

Mendoza

En plus d'une région de culture de la vigne et des olives, je découvre une ville absolument charmante où j'aurai plaisir à poser mes valises pendant 4 jours. Ici je n'ai pas l'intention de courir d'excursion en excursion mais plutôt de profiter de la ville (j'ai un peu ma dose de transport pour le moment) et de la route des vins à vélos. Route des vins qui n'est pas la route des vignes comme chez nous! Pour accéder aux bodegas, vous ne traversez pas les vignes, mais vous prenez la route nationale... Autant dire que ça perd un peu de son charme et de son calme... mais le vin et la découverte de nouveaux cépages que l'on ne cultive pas en Europe (le bonarda par exemple) viennent rééquilibrer la balance. Ici les dégustations ne sont pas des initiations à l'oenologie mais littéralement des verres des différents vins... Les emapanadas sont les bienvenues pour venir absorber un peu de tout ce vin qui certes est plus que bon mais vous monte à la tête! Les paysages, lorsque vous quittez la route nationale, sont tout de même charmants avec des vignes hautes (ici ils les cultivent à 2m de hauteur), des oliveraies, au loin les montagnes et sommets enneigés, et ici et là des perruches. Quant à la ville elle-même, c'est à mes yeux un havre de paix. Fortement détruite au milieu du 19e siècle par un tremblement de terre, la ville est repensée et reconstruite avec de larges avenues arborées, des batiments dépassant rarement 3 étages, de jolies places, quelques belles églises, des azulejos un peu partout en ville, de beaux palmiers... C'est aéré et on s'y sent bien. Le Parque San Martin est un gros poumon de verdure longeant tout un pan de la ville où famille et touristes ont plaisir à venir flaner, pique-niquer. Un peu l'esprit du bois de Boulogne avec ses clairières, ses bosquets, ses plans d'eau...

A Mendoza, j'aurai fait un bout de chemin avec des néo zélandais, des hollandais, le royaume uni, l'australie,... mais aussi 3 français avec qui j'ai beaucoup partagé : Matthieu (qui cherchait du boulot sur place), Sophie (avec qui j'ai passé le week-end) et Déborah (avec qui j'ai passé la soirée du dimanche). C'est ça aussi le voyage : les rencontres et les échanges avec des inconnus au départ et des bons compagnons de route au final.

Sur ce, il est temps de sauter dans mon bus direction Santiago du Chili. La route est réputée comme étant spectaculaire, et je confirme! Entre les paysages grandioses et le passage de cols suivi de routes sinueuses à travers la montagne, il faut avoir le coeur bien accroché! C'est ouf!! 

--> quelques nouvelles photos dans le dossier "Argentine"

Posté par servanecb à 15:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 mars 2016

Bilan à mi parcours

- j'ai bronzé (c'est important)
- je kiffe mon voyage sous tous ses aspects : les bons comme les épreuves, je me sens sacrément vivante
- j'ai mis le pied sur 3 pays
- j'ai parcouru des terres que je n'imaginais pas, et des lieux imprévus
- j'ai goûté à la cuisine locale : je ne compte plus les empanadas, les milanesa, le bife de lomo, les vins, le quinoa,le dulce de leche, et étrangetés culinaires...
- je deviens experte en comptage de cuadras (pâtés de maison) pour me déplacer
- j'ai progressé en espagnol, je découvre que je ne suis pas si nulle en anglais, je me mets à me parler à haute voix quand je ne croise plus de français et que je voudrais que quelqu'un me comprenne sans effort ( parce que je me comprends...)
- j'ai passé du temps avec des argentins, des boliviens, des français, des australiens, des anglais, des écossais, des irlandais, des suisses, des hollandais, des paraguayens, des québécois, des anglais, des lamas, des viguñas, des flamants roses, des cactus, des amis et des cousins!...
- j'ai vécu quelques moments de solitude...
- j'ai découvert le mal des montagnes
- j'ai chiqué de la coca
- j'ai bu un fernet con coca
- j'ai dormi dans plus de 15 lieux différents
- j'ai parcouru plusieurs milliers de kilomètres
- j'en suis à plus de 36h de bus
- je me suis parfaitement imaginé vivre dans plusieurs villes visitées
- j'arrive globalement à vivre pleinement au présent
- j'ai vécu 48h dans une famille d'argentins, de la mère grand à la petite fille
- je suis frappée par la présence de saint François d'assise partout où je suis passée
- je connais bien mieux l'histoire de l'Argentine et de la Bolivie, et bientôt Du Chili qu'avant mon départ
- j'ai pu voir des constellations qu'on ne voit pas en Europe
- je me suis cassée la figure dans les escaliers (ça faisait bien 3 mois que je n'étais pas tombée... Il fallait bien que ça arrive...)
- mon appareil photo est une merveille
- je me prends au jeu du blog et essaie de l'alimenter régulièrement
- la vie en auberge de jeunesse est une vraie expérience très positive où l'on croise le monde entier sans jugement
- le sourire est un langage universel
- je ne regrette en rien ce choix de 6 semaines off "outre Atlantique"
- je suis définitivement fan de l'architecture coloniale et des vieilles voitures

Posté par servanecb à 13:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 mars 2016

Salta, el Norte

La région de Salta est marquée par plusieurs caractéristiques : marques de l'histoire avec des villes et villages à l'architecture coloniale (que j'affectionne particulièrement), des vignobles, des paysages hauts en couleurs, des routes plus ou moins praticables (où l'on peut par exemple casser une roue dans un nid de poule...) et tout ce mélange en fait une région absolument charmante. Au nord de Salta, il y a la Quebrada de Humahuaca. Des villages tels Humahuaca, Tilcara, Purmamarca... et surtout des montagnes de toutes les couleurs : rouge, jaune, vert, rose, ocre... Chaque virage nous donne à voir des nouvelles formes et de nouvelles teintes! Un plaisir pour les yeux...
Au sud de Salta, ce sont les vignobles (plaisir pour les papilles), les élevages, la montagne et les villages de caractère tout à fait charmants : Cachi, Cafayate, Molinos...
Nous avons eu l'occasion avec Gregoire et Lorraine de déguster des vins, notamment celui de Colomé, plus haut vignoble du monde, du fromage de brebis/chèvres (non sans rappeler le goût du fromage basque) ... Mais également de mettre à rude épreuve notre patience sur les routes du sud, qui semblent interminables, et sont davantage de la piste où l'attention doit être permanente pour ne pas finir avec une 2e roue de secours! Un nid de poule c'est bien, 2 c'est trop...
La récompense reste néanmoins le paysage immense de chaîne de montagnes, de plaines, de roseaux, d'élevage de brebis, chevaux, lamas, et au milieu quelques cours d'eaux.
Nous nous offrons notre dernier soir un asado, c'est à dire un barbecue. Véritable spécialité locale! Chaque maison ou lieu de vie en possède un ! Nous en avons un dans notre auberge et ne manquons pas de le faire fonctionner! Occasion de passer la soirée avec 3 argentins qui en profitent pour acheter également de la bonne viande pour partager cette soirée qui sera mémorable!
Après 4 jours ensemble, notre dernière excursion sera les ruines de Quilmes au sud de Cafayate. Nous sommes impressionnés par la vue en haut des ruines et comprenons pourquoi ce peuple a si longtemps résisté aux conquistadors.
Nous nous quittons à Cafayate, dimanche 6 mars. Gregoire et Lorraine partent vers le nord poursuivre leur périple en Bolivie tandis que je pars pour le centre direction Cordoba.
les photos sont dans l'album "Argentine"
La suite du récit au prochain épisode ...

Posté par servanecb à 14:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 mars 2016

Un séjour au paradis

Nous sommes le 27 février, il est 08:00, heure du départ de nos 6 jours inoubliables et incroyables à travers le sud lipez en Bolivie.
L'équipe : Alvaro notre chauffeur, Veronica notre cuisinière, Nissan notre 4x4, et nous 4 : Gaetan, Romain, Charles et moi.
Au programme :6 jours de pistes dans tout le sud lipez, une petite escapade de 12h au Chili a San Pedro de Atacama pour "mirer les étoiles" et pour finir : le salar d'Uyuni.
Pendant tout ce voyage, nous avons l'impression de traverser le paradis. Nous découvrons des paysages que nous n'avons jamais vu auparavant. Une immensité d'une pureté assez époustouflante. On en oublie presque le mal des montagnes bien persistant (chacun ses symptômes. Pour moi le souffle et le mal de crâne) nous circulons en moyenne a 4300m d'altitude dans des paysages très épurés, volcaniques, travaillés par l'érosion avec des formes et couleurs incroyables. Nous croisons des dunes et des lagunes toutes aussi belles les unes que les autres, habitées par les flamants roses, lamas et vigognes.
Je ne trouve pas les mots pour décrire ce que je ressens si ce n'est l'allégresse et la conscience de vivre des moments exceptionnels et de voir des lieux proches de la perfection. Chaque instant, chaque seconde est vécu intensément au présent. Moi qui lis actuellement les Fioretti de Saint Francois je touche un peu du doigt cette grâce que l'on peut vivre à travers la contemplation des œuvres de Dieu.
En vrac et parmi les différents panoramas et moments :
- le petit matin avec les lamas paissant au milieu de la verdure et d'un cours d'eau, au fond les montagnes
- le vol de flamants roses au dessus de la lagune, et se reflétant dans l'eau : le ciel, l'immensité désertique et les vigognes courant à travers la plaine
-la piscine d'eau naturellement chauffée par les volcans,
- la laguna verde avec au fond le volcan Licancabur et son sommet enneigé culminant à 5900m que Charles, Gaetan, Romain et Alvaro ont grimpé !! (Oléé!!)
- les différents refuges perdus dans le désert où nous avons dormi chaque soir,
- le désert de Dali qui a inspiré ses œuvres,
- cette promenade tranquille le long de la laguna blanc à et toujours ce volcan qui en impose!
-les nuits étoilées et la découverte d'orion, les pléiades, la croix du sud, Jupiter! (Merci Charles!)
- le lever de soleil sur le salar d'uyuni
-les bons fourires avec mes 3 beaux gosses et les délicatesses de Veronica et Alvaro
-l'hôtel de sel à chuvica à l'entrée du Salar!!

Les 6 jours sont passés si vite et nous voilà arrivés à Uyuni, fin de notre voyage et temps des séparations. Je quitte Charles, Gaetan et Romain qui repartent vers le nord, tandis que je repars avec Alvaro et Veronica pour Tupiza pour un dernier tour de piste de 6h...

Nous sommes le 3 mars. Départ de Tupiza pour repartir en Argentine. Traversée de la frontière épique.
Je rejoins Gregoire et Lorraine qui voyagent 4 mois en Amérique latine. Nous passerons 4 jours ensemble pour visiter en voiture du Humahuaca aux ruines de Quilmes.
Je vous raconte ca dans quelques jours, je file prendre mon bus pour Cordoba!
Les photos du périple sont dans l'album "chili-bolivie"... Enjoy!!


Posté par servanecb à 20:27 - Commentaires [2] - Permalien [#]

26 février 2016

En route vers Salta et la Bolivie

Me voilà dans le nord de l'Argentine, à Salta précisément. Je ne reste dans le coin que 2 jours avant de filer vers la Bolivie retrouver 3 copains pendant une petite semaine.
Salta. Charmante petite ville à 1200m, avec une architecture coloniale, des églises de style italien très rococo, une ambiance agréable : arpenter les rues et de perdre pour découvrir là un joli parc, plus loin un petit lac avec des pédalos, là encore de beaux arbres bien anciens ... Je n'ai pas eu le temps de prendre de photos mais je me rattraperai en y repassant dans une dizaine de jours.
En dehors de Salta, j'ai pu partir à la découverte de Cafayate à grosso modo 200kms au sud dd Salta. La route est magnifique avec des montagnes et collines rouge flamboyantes, et des formes improbables du fait de l'érosion. J'y ai croisé quelques lamas, découvert quelques vins, le village mignon, et bien sûr dégusté d'excellentes empanadas.
Retour à L'auberge pour le dernier soir. J'y rencontre une française, une hollandaise et une Suisse avec qui je passe la soirée à discuter...
Nous sommes le 25 février, 07:00, il est temps de monter dans le bus direction La Quiaca à la frontière nord. La route est époustouflante. Je traverse des paysages que je n'ai jamais vu avec un terre rouge, jaune, verte, en plaques ampilées, ca et la quelques élevages de bovins, lamas, chèvres. Plus nous approchons de la frontière et plus le paysage est désertique.
L'arrivée d'ailleurs à la frontière est inattendue, un village au bout d'une route. De la gare routière, vous traversez à pied la ville (5-10min) avant d'arriver au poste de douane pour sortir d'Argentine et 3 m plus loin entrer en Bolivie. À peine passée la frontière j'ai l'impression de changer de monde, avec un niveau de vie probablement bien plus faible que les voisins argentins. Mes yeux ne savent plus où se poser entre l'artisanat, les habits, les coiffes ...
J'arrive à la gare routière de villazon (côté bolivien) pour sauter dans un minibus pour rejoindre Tupiza.
Le mal des montagnes commence à se faire sentir. Je montée jusqu'à 2950m quand même!
Le village est simple, un peu austère au premier abord. Je trouve mon hôtel, me pose, dors en espérant que le mal de crâne passe, pars à la découverte du village, me recouche et me réveille le lendemain. Je suis un peu à l'ouest mais ca se calme. Charles, Gaetan et romain arrivent et c'est le début d'une nouvelle aventure a 4. Après avoir visité les alentours aujourd'hui et préparé notre excursion, nous rentrons à l'hôtel nous reposer.
Nous partons 6 jours à travers le sud de la Bolivie et un saut au Chili : salar d'uyuni, san Pedro de atacama, les lagunas noirs rouge vert ...
Pas de connexion pendant 6 jours, je vous raconterai la semaine prochaine.
En attendant, quelques photos de ces derniers jours dans l'album "Argentine" enjoy...

Posté par servanecb à 04:58 - Commentaires [1] - Permalien [#]

23 février 2016

Escale à Buenos Aires

Trois jours auront suffit pour faire de Buenos Aires une ville où je me vois très bien vivre. L'atmosphère y est agréable, les quartiers hauts en couleurs et différents!
On sent une âme au cœur de la ville, avec une histoire riche, racontée à travers les quartiers, le nom des rues, l'architecture, les gens,... Un mélange de modernité, d'ancien, de kitch ou de beau et fin : les bâtiments, les statues, le street art, l'urbanisme,...
Buenos Aires ne manque pas d'espace ni de verdure (jardins, parcs, esplanades, places,...) ce qui en fait une ville où il fait bon circuler, déambuler. Tant la Boca que Palermo, San Telmo, Recoleta ou encore Puerto Madero. Tous différents, tous charmants. Sans compter également la dégustation de viande et vin, empanadas, glace au dulce de leche. Tout ca sur fond de douce guitare avec ce vieux monsieur assis sur son tabouret sous l'arbre à la tombée de la nuit.
J'ai quitté ce matin les cousins qui m'ont si bien accueillis et m'ont fait découvrir toutes ces merveilles. Merci!
Me voilà ce soir à Salta, le début d'un nouveau voyage.

Posté par servanecb à 01:42 - Commentaires [1] - Permalien [#]

18 février 2016

Embarquement immédiat

Voilà! Le moment tant attendu est arrivé.
Me voilà dans la file, attendant tranquillement mon tour pour monter à bord de cet avion, destination l'Amérique du Sud!
Pas d'excitation, juste le sentiment que ma place est ici et nulle part ailleurs, avec la certitude que ces 6 semaines qui m'attendent vont être incroyables et riches de rencontres, de paysages, de découvertes et probablement moments cocasses...
Ça va passer si vite! Je me serai à peine déshabituer de Paris que j'y serai déjà de retour. Mais la parenthèse, comptez sur moi pour la savourer... D'ailleurs je vous laisse, les vacances m'attendent ...
À bientôt!

Posté par servanecb à 20:05 - Commentaires [2] - Permalien [#]